Comité pour la liberté et la responsabilité en science

Le Comité promeut la liberté des scientifiques de poursuivre leurs connaissances et d'échanger librement des idées, tout en défendant la responsabilité des scientifiques de maintenir des conclusions scientifiquement défendables et des institutions scientifiques d'appliquer des normes élevées.

Pierre Gluckman

(ex officio)

Mathieu Denis

(ex officio)


Le CFRS surveille les cas individuels et génériques de scientifiques dont les libertés et les droits sont restreints en raison de la réalisation de leurs recherches scientifiques, et fournit une assistance dans les cas où son intervention peut apporter un soulagement et soutenir les activités d'autres acteurs concernés. En plus de cela, les membres du CFRS sont impliqués dans une gamme de projets impliquant des partenaires internationaux et d'autres comités au sein de l'ISC.


Le gouvernement néo-zélandais soutient activement le CFRS depuis 2016. Ce soutien a été généreusement renouvelé en 2019, avec le ministère de l'Entreprise, de l'Innovation et de l'Emploi, soutenant le CFRS via le conseiller spécial du CFRS. Gustave Kessel, basé à la Royal Society Te Apārangi, et par le Dr Roger Ridley, directeur des conseils d'experts et de la pratique, Royal Society Te Apārangi.

Les travaux du CFRS sont soutenus par :

Vivi Stavrou

Secrétaire exécutif du CFRS et agent scientifique principal
vivi.stavrou@council.science

Gustave Kessel

Gustave Kessel

Conseiller spécial du Comité sur la liberté et la responsabilité dans la science
gustav.kessel@council.science

Partagez :

Passer au contenu