L'avenir de l'édition scientifique

Ce projet explore le rôle de l'édition dans l'entreprise scientifique, en se demandant comment le système d'édition savante peut maximiser les avantages pour la science mondiale et pour un public plus large pour la recherche scientifique.

La publication accessible des résultats et des idées issues de la recherche est un élément fondamental de l'entreprise scientifique. Pourtant, le changement technologique, l'explosion de la demande de journaux, le comportement monopolistique de certains éditeurs et l'utilisation des facteurs d'impact des revues et des publications citées comme principaux indicateurs du mérite scientifique ont créé une instabilité systémique dans l'édition scientifique.

Aujourd'hui, de nombreuses institutions et chercheurs sont exclus de l'accès aux articles cachés derrière des murs de paiement et de la publication d'articles dans des revues à des tarifs inabordables. Il y a de plus en plus d'appels à la réforme de l'édition scientifique afin de favoriser le progrès mondial de la science. Il est clair que le système ne répond plus aux besoins de son public principal : les chercheurs universitaires et les institutions dans lesquelles ils travaillent.

Dans le même temps, le libre accès est largement considéré comme un moyen de surmonter les inégalités d'accès au savoir, en particulier dans les pays et les institutions les plus pauvres, et, en fin de compte, d'accroître l'utilisation des preuves scientifiques dans la prise de décision. Cependant, les modèles de financement et les voies vers un véritable libre accès pour les auteurs et les lecteurs sont loin d'être résolus. Le modèle de l'édition scientifique est mûr pour un renouveau.

Ce projet a commencé sous notre précédent Plan d'action (2019-2021).


Impact prévu

Travailler en partenariat avec les principales parties prenantes (les membres de l'ISC ; les organismes de financement, les universités et les instituts et leurs organes représentatifs internationaux ; les éditeurs en libre accès et les ONG qui promeuvent la science ouverte et le libre accès) pour développer un objectif commun de réforme et de mise en œuvre de les huit principes de l'édition scientifique approuvés par les membres de l'ISC. Le projet cherche à créer un changement en normalisant les innovations créatives existantes parmi les chercheurs et leurs institutions, et en développant et en mettant en œuvre des initiatives pour soutenir le changement.


Ouverture du dossier de la science :
Mettre l'édition savante au service de la science à l'ère numérique

Au cours du premier semestre 2020, le Conseil a élaboré un projet de document de discussion qui présente une première analyse du système d'édition savante et de ses conséquences, ainsi qu'un ensemble de principes provisoires. La rédaction a été informée par un groupe de cadrage diversifié (voir la liste ci-dessous) de la communauté scientifique, et le projet de document a été révisé par un groupe international de réviseurs. Le projet de document était destiné à servir de toile de fond à une série de discussions en ligne au sein des membres de l'ISC qui ont eu lieu en septembre 2020. Ces discussions ont sollicité des contributions supplémentaires et, en fin de compte, un consensus au sein de la communauté de l'ISC sur la mesure dans laquelle les régimes de publication et les tendances actuelles servent le besoins de la science, si et quels changements peuvent être nécessaires, et a fourni l'occasion de discuter d'une voie à suivre pour mener à bien des réformes.

Le rapport ISC résultant »Ouvrir le dossier de la science : faire en sorte que l'édition savante soit au service de la science à l'ère numérique» a été publié en février 2021. Il propose un ensemble de principes pour la publication scientifique qui peuvent maximiser les avantages de la publication pour la science mondiale et pour un public plus large pour la recherche scientifique. Dans la deuxième phase du projet, le rapport sera utilisé pour définir le programme de discussion et d'action impliquant les membres de l'ISC et d'autres parties prenantes.


Jalons clés

✅ Un projet de document de discussion a été préparé entre mai et juin 2020, avec la contribution du groupe de cadrage, et a ensuite été examiné avant d'être distribué aux membres de l'ISC le 23 juillet 2020, accompagné d'une enquête, pour commentaires avant le 1er septembre 2020. Contribution supplémentaire a été fourni par une série de réunions virtuelles pour les membres de l'ISC qui ont eu lieu tout au long du mois de septembre. Le projet de document de travail a ensuite été mis à jour pour refléter les commentaires reçus.

✅ Un ISC Occasional paper 'Modèles commerciaux et structure de marché dans le secteur des communications savantes' a été publié en septembre 2020 en complément du projet de document de travail.

✅ À la suite d'un examen par le conseil d'administration de l'ISC, le projet de document de discussion élaboré jusqu'en 2020 a été publié en tant que rapport de l'ISC 'Ouvrir le dossier de la science : faire en sorte que l'édition savante soit au service de la science à l'ère numérique» en février 2021.

✅ Un groupe de pilotage pour la phase deux du projet a été nommé en mars 2021 et rencontré pour la première fois en avril 2021. La mission du Groupe est de conseiller le Conseil sur les priorités traitables en matière de réforme et d'action ; aider à identifier et à traiter les priorités régionales pertinentes; et donner des conseils sur les processus conçus pour mettre en œuvre le changement. 

✅ Lors de la 2e Assemblée générale de l'ISC, qui a eu lieu en octobre 2021, les membres de l'ISC ont massivement soutenu le résolution sur l'approbation des « Huit principes pour la réforme de l'édition scientifique » et de travailler ensemble pour réaliser la réforme.

✅ Un article ISC Occasional intitulé Renforcement de l'intégrité de la recherche : le rôle et les responsabilités de la publication, qui a été écrit par Michael Barber, membre du groupe de pilotage, a été publié en novembre 2021 en complément des travaux du projet.

Un avant-projet de document de travail sur les priorités de la réforme de l'édition scientifique a été élaboré avec la contribution du groupe de pilotage du projet. Ceci est destiné à guider le développement d'une campagne de plaidoyer autour des huit principes de réforme de l'édition scientifique, qui ont été approuvés par les membres de l'ISC en octobre 2021 (voir ci-dessus).

✅ Un article occasionnel de l'ISC sur La normalisation des prépublications, rédigé par Luke Drury, membre du groupe de pilotage, a été publié en mars 2022.


Prochaines étapes

🟡 Dans cette deuxième phase du projet, le Conseil s'engage et collabore avec ses membres, des bailleurs de fonds nationaux et internationaux, des universités, des organismes de science ouverte, des éditeurs et des scientifiques individuels pour créer une coalition puissante et large pour le changement afin de garantir que les processus de diffusion et d'utilisation efficaces des travaux scientifiques sont des éléments centraux d'une science ouverte revitalisée. 

Groupe de pilotage

Le groupe de pilotage assure la supervision de la phase 2 du projet. Le groupe a été nommé en mars 2021.

Photo d'Abrizah Abdallah

Abrizah Abdallah

Professeur, Université de Malaisie

Geoffroy Boulton

Président

Dominique Babini

Conseiller en science ouverte du CLACSO

Michael Barber

Académie australienne des sciences

Ahmed Bawa

Président-directeur général, Universités d'Afrique du Sud

Marque Amy

Chef, presse du MIT

Luc Drury

Professeur émérite, Dublin Institute for Advanced Studies | Ancien président de la Royal Irish Academy

Rupert Gatti

Fellow et directeur des études en économie, Trinity College, Cambridge

Heather Joseph

Directeur exécutif, SPARC

Joie Owango

Directeur exécutif, Centre de formation en communication; Partenaire du projet AfricArXiv

Subbiah Arunachalam (Arun)

Professeur invité, Institut indien des sciences | Distinguished Fellow, Center for Internet & Society

(depuis novembre 2021)

Qinglin Wang

Qinglin Wang

Association chinoise pour la science et la technologie

(à partir de septembre 2021)

Zhang Xiaolin

Académie chinoise des sciences

(jusqu'en septembre 2021)

Groupe de travail sur l'édition

Ce groupe de travail du projet composé de leaders de la communauté de l'édition scientifique agit comme une caisse de résonance pour les propositions issues du comité de pilotage du projet.

  • Juan Pablo Alpérin, professeur agrégé, Édition; directeur associé, Projet de connaissance du public ; Co-directeur, Scholarly Communications Lab; Université Simon Fraser
  • Marque Amy, directeur et éditeur de MIT Press, [Animateur du groupe de travail]
  • Arianna Becerril-Garcia, directeur exécutif, Redalyc, Réseau des revues savantes d'Amérique latine, des Caraïbes, d'Espagne et du Portugal ; Président, AmeliCA, Open Knowledge pour l'Amérique latine et les pays du Sud ; Professeur, Université autonome de l'État de Mexico
  • Leslie Chan, professeur agrégé, Université de Toronto Scarborough; Directeur de Bioline International ; Président de l'Electronic Publishing Trust for Development.
  • Hélène Cousijn, directeur de l'engagement communautaire, DataCite
  • Rupert Gatti, membre et directeur des études en économie au Trinity College, Cambridge ; co-fondateur d'Open Book Publishers
  • André Joseph, éditeur numérique, Wits University Press
  • Pierre Mounier, Coordinateur OPERAS; Directeur associé d'OpenEdition ; Co-directeur du Directory of Open Access Books (DOAB)
  • Susan Murray, directeur exécutif, African Journals OnLine (AJOL)
  • Kamran Naïm, responsable de la science ouverte (CERN)
  • Damien Pattinson, directeur exécutif, eLife Sciences Publications Ltd
  • Éloy Rodrigues, directeur des bibliothèques de l'Université du Minho ; Président du conseil d'administration, COAR – Confederation of Open Access Repositories
  • Andrew Bégaiement, directeur, Éditions CSIRO
  • Stuart Taylor, directeur de publication, The Royal Society (Royaume-Uni)

Groupe de portée

Le groupe de cadrage a fourni des commentaires sur le rapport qui a été rédigé en 2020.

  • Bianca Amaro, Président, La Referencia ; et coordinateur du programme brésilien de science ouverte, Institut brésilien de l'information en science et technologie
  • Dominique Babini, Conseiller en science ouverte, Conseil latino-américain des sciences sociales (CLACSO)
  • Michael Barber, professeur émérite de mathématiques et ancien vice-chancelier, Flinders University
  • Geoffroy Boulton (Président et auteur principal), Regius Professor of Geology Emeritus, University of Edinburgh; Membre du conseil d'administration du Conseil scientifique international
  • Robin l'équipage, chercheur principal (entomologie), Center for the Advancement of Scholarship, Université de Pretoria; Ancien président de l'Académie des sciences d'Afrique du Sud
  • Luc Drury, professeur émérite d'astrophysique, Dublin Institute for Advanced Studies, et ancien président, Royal Irish Academy
  • Martin Eve, professeur de littérature, de technologie et d'édition, Birkbeck, Université de Londres
  • Sari Hanafi, professeur de sociologie, Université américaine de Beyrouth ; Président, Association internationale de sociologie
  • Marie Lee Kennedy, directeur exécutif, Association of Research Libraries, États-Unis
  • Nathalie Lemarchand, professeur de géographie, Université Paris 8 ; Vice-président, Union géographique internationale
  • Anna Mauranen, professeur de philologie anglaise, Université d'Helsinki ; Président, Académie finlandaise des sciences et des lettres
  • Ravi Murugesan, Associé, INASP
  • Joseph Mwelwa, JointMindsConsult, Botswana
  • François Robida, Service géologique français (BRGM) et Union internationale des sciences géologiques Commission pour la gestion et l'application des données géoscientifiques
  • Pierre Strickland, Rédacteur en chef exécutif, Union internationale de cristallographie
  • Paul Uhlir, Consultant en politique et gestion de l'information
  • Zhang Xiaolin, Académie chinoise des sciences, Chine.

Groupe de révision

Ce groupe a examiné le rapport à la mi-2020 et a fourni des commentaires au conseil d'administration de l'ISC.

  • Perle Dykstra (Président), directeur de recherche du Département d'administration publique et de sociologie de l'Université Erasmus de Rotterdam
  • Hazami Habib, président-directeur général, Académie des sciences de Malaisie
  • Molapo Qhobela, président-directeur général, National Research Foundation, Afrique du Sud
  • Pierre Suber, directeur du Harvard Office for Scholarly Communication, directeur du Harvard Open Access Project (Berkman Klein Center) et chercheur principal, Berkman Klein Center
  • Sally Wyatt, professeur de cultures numériques, d'études sur la technologie et la société, Université de Maastricht

Contacter

Lizzie Sayer

Agent principal des communications
lizzie.sayer@council.science

Partagez :

Passer au contenu