Inscription

Renforcer la résilience face aux risques biologiques et aux pandémies : COVID-19 et ses implications pour le cadre de Sendai

2020 est devenue l'année de la gestion du COVID-19. Cette année devait être la « super année » de la durabilité, une année de renforcement des actions mondiales pour accélérer les transformations nécessaires à la réalisation de l'agenda 2030. Nous soutenons que 2020 peut et doit être une année des deux. Ainsi, nous appelons à une plus grande utilisation du cadre de gestion des risques de catastrophe sanitaire (Santé-EDRM) pour compléter les réponses actuelles au COVID-19 et au risque patent de phénomènes similaires à l'avenir.

Pour défendre notre cause, nous examinons les réponses actuelles au COVID-19 et leurs implications pour le cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe. Nous soutenons que les mécanismes et stratégies actuels de résilience aux catastrophes, tels que décrits dans le SFDRR, peuvent améliorer les réponses aux épidémies ou aux pandémies mondiales telles que COVID-19. À cet égard, nous formulons plusieurs recommandations générales et spécifiques à la RRC. Ces recommandations concernent l'apport de connaissances et de connaissances scientifiques dans la compréhension des risques de catastrophe et d'urgence sanitaire, l'extension de la gouvernance des risques de catastrophe pour gérer à la fois les risques de catastrophe et les urgences sanitaires potentielles, en particulier pour les aspects de coordination humanitaire ; et le renforcement de la préparation et de la réponse au niveau communautaire.

Lire la suite ici à ScienceDirect

Passer au contenu