Inscription

Réduction des risques de catastrophe : l'UNDRR et l'ISC examineront les profils d'informations sur les dangers avant la plateforme mondiale 2025

L'UNDRR et l'ISC entreprennent un examen des profils d'informations sur les risques (HIP) afin d'améliorer leur pertinence et leur utilité dans les efforts de réduction des risques de catastrophe, en particulier dans des contextes multi-risques.

Trois ans après leur publication initiale, le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR) et le Conseil scientifique international (ISC) entreprennent un examen des profils d'information sur les risques UNDRR/ISC (Les hanches) en prévision de la plateforme mondiale qui aura lieu en 2025. Ces HIP fournissent une référence sur la portée, le nom et les définitions des dangers pertinents pour le cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe. 

Les HIP ont été salués comme étant « révolutionnaires » dans le rapport du Examen à mi-parcours du cadre de Sendai en 2023 et continuer de fournir des informations détaillées à diverses parties prenantes de différents secteurs, notamment la planification, la surveillance, la formation et la recherche de la réduction des risques de catastrophe. Ils sont largement utilisés par les organismes intergouvernementaux, les gouvernements nationaux, les agences de gestion des catastrophes, les bureaux de statistique, le secteur privé et les établissements universitaires, favorisant une approche plus complète et unifiée de la surveillance, de l'enregistrement et de la planification des risques de catastrophe. 

Par exemple, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont intégré ces profils dans leurs systèmes de référence et les emploient dans certaines de leurs formations à l’échelle mondiale. De plus, l’UNDRR utilise ces profils pour surveiller les catastrophes, tandis que de nombreuses autres parties prenantes les utilisent comme outils fondamentaux pour la planification et les efforts d’intervention en cas de catastrophe, la recherche et l’enseignement. 

Dans ce cycle d’examen, un accent particulier sera mis sur le « contexte multi-aléas », dans le but d’améliorer la compréhension de l’interaction entre différents aléas, qui peuvent donner lieu à des événements en cascade, composés et complexes. Cela facilitera l’utilisation des profils pour l’évaluation des risques multirisques et les systèmes d’alerte précoce. 

En tirant parti des dernières avancées en matière d’apprentissage automatique, des efforts seront déployés pour rendre les HIP plus exploitables par les machines, élargissant ainsi leur convivialité et leurs applications. 

Cette initiative est dirigée par un groupe de pilotage présidé par le professeur Virginia Murray, composé de représentants de 18 agences et institutions impliquées dans la réduction des risques de catastrophe. Le groupe de pilotage supervisera le processus d'examen, avec huit équipes techniques dédiées se concentrant sur des types de dangers spécifiques et proposant des révisions aux HIP existants. Des groupes supplémentaires se concentreront sur la gestion des contextes multi-risques et sur l’amélioration de la capacité d’action des machines. La composition détaillée du groupe de pilotage est disponible ici.  

Un appel aux utilisateurs pour qu'ils donnent leur avis sur les HIP examinés sera organisé plus tard cette année avant le lancement prévu lors de la Plateforme mondiale pour la réduction des risques de catastrophe en juin 2025. 


Contactez-nous

Pour plus d'informations, veuillez contacter Hélène Jacot des Combes, Chef de projet ISC à hélène.jacotdescombes@council.science


Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Restez à jour avec nos newsletters


Image José Antonio Gallego Vázquez on Unsplash.

Passer au contenu