Inscription

La recherche LIRA2030 éclaire la mise en œuvre des objectifs de développement durable au Mozambique

Les recherches menées par des scientifiques en début de carrière financées dans le cadre du programme LIRA2030 sont mises en évidence dans l'examen national volontaire du Mozambique sur les progrès vers les objectifs de développement durable, qui sera présenté au Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable plus tard cette semaine.

Le suivi des progrès vers les objectifs de développement durable (ODD) dans les villes du monde entier exige des informations fiables et détaillées sur la vie dans différentes parties de la zone urbaine. le cadre mondial d'indicateurs pour les ODD comprend 231 indicateurs uniques qui permettent aux pays de suivre et de comparer les taux de changement sur des sujets tels que « Proportion de la population urbaine vivant dans des bidonvilles, des établissements informels ou des logements inadéquats » (indicateur 11.1.1) ou « Proportion de déchets solides municipaux collectés installations contrôlées sur le total des déchets municipaux générés par les villes » (11.6.1). 

Cependant, les pays sont encouragés à identifier les indicateurs qui reflètent le mieux leurs propres défis nationaux et à localiser le suivi d'une manière qui convient à leurs différents contextes. Les décideurs politiques mozambicains se sont inspirés des conclusions de la Programme de recherche LIRA2030 afin d'informer le suivi et l'évaluation locaux de leur Examen national volontaire (ENV), qui sera présenté à l'ONU de juillet 2020 Forum politique de haut niveau sur le développement durable plus tard cette semaine. 

Comme l'explique Sylvia Croese, bénéficiaire de la subvention LIRA2030 :

« Tout au long de notre processus de recherche, nous avons été en contact avec les acteurs urbains concernés au Mozambique, notamment des représentants locaux des Nations Unies, l'Association nationale des municipalités mozambicaines et d'autres membres du Groupe national de référence du Mozambique sur les ODD. Cela a conduit à notre participation à une formation sur les ODD pour les fonctionnaires municipaux à Maputo en novembre 2019. L'équipe responsable du processus de rédaction du VNR était présente à l'atelier et a exprimé son intérêt pour notre travail ».

Croese est chercheur principal pour le projet LIRA2030 « Co-produire des connaissances urbaines en Angola et au Mozambique grâce à la collecte de données dirigée par la communauté : vers la réalisation de l'ODD 11 », qui est cité dans le VNR du Mozambique comme preuve pour l'interprétation des indicateurs ODD dans les quartiers périurbains à Maputo, la capitale du pays. Soulignant le caractère transdisciplinaire de la recherche, qui a réuni des universitaires, des administrateurs municipaux et des représentants de la communauté, le VNR note que l'étude LIRA2030 souligne l'importance d'aller au-delà de la mesure quantitative - par exemple sur l'accès à l'eau - pour considérer des dimensions qualitatives telles que le prix , la qualité, la sécurité, l'inclusivité et la durabilité qui conditionnent les niveaux d'accès à l'eau. L'examen fait également écho aux conclusions des publications précédentes de l'ISC en notant les liens entre les ODD. Il stipule que l'objectif de villes et de communautés durables (ODD 11) « ne peut être atteint sans la réalisation d'objectifs et de cibles liés à l'élimination de la pauvreté (ODD 1), à l'emploi décent et à la croissance économique (ODD 8) ou aux infrastructures (ODD 9), nécessitant des interventions holistiques, intersectorielles et multipartites ».

L'examen national volontaire (ENV) est un processus par lequel les pays évaluent et présentent les progrès qu'ils ont accomplis dans la réalisation des ODD. L'objectif est de fournir un aperçu de la mise en œuvre des ODD dans chaque pays et d'aider à accélérer la réalisation des objectifs grâce au partage des connaissances et des meilleures pratiques. Il s'agit d'un processus d'apprentissage entre les pays, quelque chose que Croese soutient : 

« Tout au long de notre projet, nous avons essayé de promouvoir et de faciliter l'apprentissage et les échanges entre les deux pays et villes. Notre partenaire de recherche en Angola, Development Workshop, fait maintenant partie d'un groupe de travail qui a été mis en place en vue de l'élaboration du premier VNR de l'Angola et nous travaillons pour faciliter l'apprentissage des leçons du Mozambique pour éclairer le processus en Angola.

Le processus d'examen national volontaire peut être une opportunité pour les chercheurs de voir leur travail avoir un impact réel sur les décideurs nationaux et d'aider à fournir des preuves sur le développement durable qui sont partagées sur la scène mondiale. Croese conseille :

« Il est important que les scientifiques se familiarisent avec les acteurs et les mécanismes impliqués dans les processus VNR locaux. Bien qu'il y ait encore des lacunes dans l'étendue de la consultation et de la participation de la société civile, des universités et des gouvernements locaux dans les processus d'ENV, les ENV sont souvent préparées sous une grande pression de temps. Être proactif, tendre la main aux responsables et être capable de communiquer vos recherches de manière accessible augmente vos chances d'être entendu », conseille Croese.

Le processus de préparation des ENV est différent dans chaque pays, et il n'y a pas d'approche unique pour impliquer la communauté scientifique. Comme Croese le note :

« Ces processus doivent être renforcés et ne devraient pas se limiter à un rapport et à un engagement ponctuels, mais représentent un processus continu et itératif ».

Mener la recherche intégrée pour l'Agenda 2030 en Afrique (LIRA2030) est un programme de 5 ans qui vise à augmenter la production de recherches de haute qualité, intégrées (inter et transdisciplinaires) axées sur les solutions sur la durabilité mondiale par des scientifiques en début de carrière en Afrique. Conformément à l'objectif du Conseil de soutenir et de communiquer la science pertinente pour des questions politiques cruciales, le programme LIRA2030 vise à prendre en compte la diversité des points de vue scientifiques et sociétaux sur les défis du développement durable dans les villes africaines, à travers la recherche transdisciplinaire, et à accroître la l'utilisation de preuves scientifiques comme base pour l'élaboration et la pratique de politiques urbaines.

Pour plus d'informations sur le projet LIRA2030 « Co-produire des connaissances urbaines en Angola et au Mozambique grâce à la collecte de données dirigée par la communauté : vers la réalisation de l'ODD 11 », lisez notre blog Fonder les statistiques et les ODD dans des données locales coproduites, et regardez l'interview vidéo avec Sylvia Croese ci-dessous :

Voir la vidéo

Photo : Conseil de collaboration pour l'eau et l'assainissement via flickr.

Passer au contenu