Inscription

Santé urbaine et bien-être dans l'anthropocène

Le plan d'action scientifique interdisciplinaire 2021-2025 du Programme de santé et de bien-être urbains adopte une vision systémique des villes en tant que lieux de solutions pour des personnes en bonne santé et une planète en bonne santé.

Le jeudi 11 novembre, la COP26 se concentrera sur le thème « Villes, régions et environnements bâtis » avec un certain nombre d'événements spéciaux axés sur ce que les villes peuvent contribuer au développement et à la mise en œuvre de solutions au changement climatique. 

En tant que foyer de la majorité de la population mondiale – et points nodaux d'un réseau mondial de flux d'énergie, d'informations et de ressources – les villes ont un impact majeur sur le climat mondial. Villes actuellement génèrent plus de 70 % des émissions de gaz à effet de serre et contiennent beaucoup de carbone dans la construction et l'entretien des bâtiments et des infrastructures. La santé des villes est la clé d'une planète résiliente au climat et la santé est au cœur du développement durable.

La santé est une mesure transdisciplinaire, intersectorielle et unificatrice pour les personnes et la planète, nécessaire pour sécuriser les objectifs et les actions climatiques exprimés lors de la COP26 du net zéro mondial, en adaptant et en protégeant les communautés et les habitats naturels, en mobilisant des financements et en accélérant la collaboration pour les objectifs .   

Afin de répondre à ces défis, un nouveau plan d'action scientifique pour la santé et le bien-être urbain publié par le Programme de santé et de bien-être urbains (UHWB) adopte une approche systémique, pour se concentrer sur la façon dont les villes peuvent créer des conditions pour des personnes en bonne santé et pour une planète saine, en fournissant des orientations pour les transformations vers un avenir résilient au climat et durable. 

Publié dix ans après la mise en place du programme Urban Health and Wellbeing (UHWB), le plan scientifique pour 2021 à 2025 est une étape importante pour le programme.  

« La santé planétaire et les systèmes de support de la vie sur terre, qui sont le fondement de la santé et du bien-être humains, sont de plus en plus soumis à des pressions […] Le Plan encourage les expériences politiques innovantes, à la fois planifiées et « naturelles ». Dans le contexte de la nécessité urgente d'atteindre zéro carbone d'ici 2050, ces innovations peuvent aider à promouvoir des études de cas de politiques et de pratiques, qui améliorent non seulement l'environnement au sens large, mais aussi la santé et le bien-être des citadins. Nos efforts ont porté sur l'identification de la dynamique des facteurs sociaux, économiques et environnementaux affectant la santé et le bien-être des populations urbaines »,

Philippa Howden-Chapman, présidente du comité scientifique du programme Urban Health and Wellbeing, écrivant dans l'introduction du plan. 

Des exemples de facteurs à prendre en considération incluent la densité de population et le potentiel de construction vers le haut plutôt que vers l'extérieur, avec des villes qui intègrent beaucoup d'espaces verts urbains. Le transport propre dans les villes est une autre exigence clé, les véhicules fonctionnant aux combustibles fossiles étant progressivement supprimés au profit du transport électrique, et des possibilités sûres et faciles de marcher et de faire du vélo sont nécessaires de toute urgence. 

Ces exemples illustrent comment « en travaillant ensemble, nous pouvons réduire le carbone urbain et améliorer la santé et le bien-être des gens », déclarent Franz W. Gatzweiler, directeur exécutif du programme UHWB, et Philippa Howden-Chapman. 


Santé urbaine et bien-être dans l'anthropocène

Un plan d'action scientifique interdisciplinaire pour la santé et le bien-être urbains à l'ère de la complexité et des risques systémiques (2021 – 2025)


Vous pourriez également être intéressé par: 

Global Scientists on COP 26: Atteindre l'objectif climatique de 1.5°C 

Un entretien avec Philippa Howden-Chapman et Franz W. Gatzweiler, ainsi qu'avec Zhu Yongguan, directeur scientifique de l'Institut de l'environnement urbain de l'Académie chinoise des sciences ; et Carlos Dora, président de la Société internationale pour la santé urbaine (ISUH) et ancien coordinateur du département de la santé publique et de l'environnement de l'Organisation mondiale de la santé pour le réseau de télévision mondial de Chine. Cet entretien a été réalisé en marge de la Conférence sur la santé et le bien-être urbains (UHWB), organisée par l'Institute of Urban Environment, Chinese Academy of Sciences et publiée le 7 novembre 2021.  


Photo par Système extraterrestre on Unsplash.

Passer au contenu