Sommes-nous dans une nouvelle ère de mise en œuvre de l'adaptation climatique ? Le rôle des gouvernements régionaux dans la facilitation de l'action locale

Le Sommet sur la mise en œuvre du climat de Charm el-Cheikh (SCIS) a réuni des chefs d'État du monde entier sous la bannière « Ensemble pour la mise en œuvre ». Mais nous ne devons pas négliger les autres niveaux de gouvernement responsables de la mise en œuvre de l'adaptation climatique, et en particulier le gouvernement régional, écrivent Nicole L. Bonnett et S. Jeff Birchall.

Route inondée, Vancouver

Ce blog fait partie d'une série de perspectives d'ISC Fellows et d'autres membres du réseau de l'ISC sur la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27), qui se déroule du 6 au 18 novembre 2022 à Sharm El Sheikh, en Égypte.

Les 27th La COP est actuellement en cours, rappelant l'importance de mettre en place des actions d'adaptation au climat. Dans quelques jours seulement, les nations engagées dans l'Accord de Paris devraient démontrer qu'elles ont pris au sérieux l'action climatique et sont entrées « dans une nouvelle ère de mise en œuvre ». Mais sommes-nous vraiment dans une nouvelle ère de mise en œuvre ?

La mise en œuvre d'objectifs et de politiques d'adaptation devient de plus en plus urgente à mesure que les facteurs de stress climatiques continuent d'augmenter en fréquence et en gravité. Les stratégies d'adaptation visent à atténuer ou à éviter les dommages associés aux facteurs de stress climatiques (GIEC, 2022), cependant, ces stratégies ne sont efficaces que si elles sont mises en œuvre dans la pratique. En effet, un plan d'adaptation qui attend sur une étagère ne réduira pas la vulnérabilité sur le terrain.

Partout dans le monde, les chercheurs continuent de constater que la mise en œuvre de l'adaptation est à la traîne (par exemple Bonnett & Birchall, 2022). Alors que les gouvernements locaux sont largement considérés comme le niveau de gouvernement responsable de la mise en œuvre des politiques d'adaptation, ils sont également confrontés à une série d'obstacles d'adaptation distincts qui peuvent remettre en cause les efforts de mise en œuvre. Cela remet en question le rôle des autres niveaux de gouvernement dans le soutien à la mise en œuvre de l'adaptation locale. Bien que les gouvernements nationaux et provinciaux/étatiques puissent stimuler l'action locale grâce à leur capacité à définir des mandats, ces mandats ont tendance à donner la priorité à l'atténuation plutôt qu'à l'adaptation (Bonnett & Birchall, 2022). De plus, alors que les gouvernements nationaux et provinciaux/étatiques fournissent des orientations politiques et un financement pour les initiatives locales d'action climatique, ils sont souvent orientés vers l'atténuation, ce qui décourage l'adaptation locale (par exemple Bonnett & Birchall, 2022).

Alors que le rôle des niveaux supérieurs de gouvernement dans le soutien des initiatives climatiques locales est bien étudié, nous attirons l'attention sur le rôle des gouvernements régionaux. Nous notons que les gouvernements régionaux peuvent jouer un rôle essentiel dans l'initiation de l'adoption municipale de l'adaptation climatique et pour améliorer la probabilité de mise en œuvre dans la pratique. Alors, qu'en est-il des paliers de gouvernement régionaux qui leur permettent de jouer ce rôle?

Au Canada, les gouvernements régionaux se situent juste au-dessus des municipalités, du point de vue de la gouvernance. Ils sont destinés à faciliter la coopération et la prise de décision conjointe sur des questions régionales complexes, telles que l'environnement et le changement climatique. Fait important, au Canada, la planification et la prise de décisions municipales doivent s'aligner sur les objectifs de planification régionale, comme le prescrivent les lois provinciales. Par conséquent, si un gouvernement régional inclut l'adaptation climatique comme objectif dans ses politiques et sa planification, les municipalités sont tenues de suivre cet exemple et de montrer comment leurs outils de planification s'alignent sur l'objectif régional et y contribuent.

Non seulement cela, mais les gouvernements régionaux peuvent également servir de plaques tournantes pour la fusion des informations, des données et des ressources financières. Cette mise en commun des ressources peut favoriser une collaboration efficace et le partage de données et de connaissances qui peuvent être utilisées pour soutenir les efforts de mise en œuvre municipaux. Par exemple, les données collectées au niveau régional peuvent être partagées avec les municipalités dans le but de résoudre les problèmes de capacité, tels que le manque de données climatiques à l'échelle. En termes de partage des connaissances, les gouvernements régionaux sont en mesure de coopérer efficacement et de partager des idées avec les municipalités sur la manière de faire face aux facteurs de stress climatiques et aux défis de mise en œuvre. Cela est rendu possible par leur plus grande proximité avec les problèmes municipaux et leurs propres expériences avec bon nombre des mêmes facteurs de stress climatiques. Une telle proximité se traduit par une prise de conscience accrue des contextes locaux par rapport aux gouvernements provinciaux et nationaux qui sont plus éloignés des contextes locaux.

Les gouvernements régionaux offrent également une plus grande flexibilité par rapport aux gouvernements provinciaux/étatiques et nationaux. Par exemple, les mandats provinciaux pour l'action climatique exigent souvent que toutes les municipalités touchées dans un large périmètre travaillent vers le même objectif, qu'il s'agisse de fixer le même objectif de réduction des émissions ou d'élaborer une stratégie d'adaptation au climat. Les gouvernements régionaux, d'autre part, peuvent identifier un objectif d'adaptation climatique large et significatif au niveau régional dans leurs outils de planification et exiger des municipalités qu'elles s'alignent sur cet objectif. Cela permet aux municipalités de déterminer les moyens par lesquels elles atteindront cet objectif en fonction de leur contexte et de leurs capacités. Cette flexibilité est essentielle pour favoriser l'élaboration de politiques municipales d'adaptation adaptées à la collectivité et, par conséquent, plus susceptibles d'être mises en œuvre dans la pratique.

Alors que nous nous dirigeons vers une nouvelle ère de mise en œuvre, nous ne devons pas négliger le rôle des gouvernements régionaux dans la conduite et le soutien de la planification municipale de l'adaptation. En effet, le changement climatique est un problème complexe qui ne peut être traité isolément. Cela nécessite des solutions innovantes, le partage des connaissances et la coopération afin de surmonter les obstacles persistants et de propulser les gouvernements locaux vers le renforcement de la résilience.

Pour plus d'informations sur le rôle du gouvernement régional dans la stimulation de l'action d'adaptation au niveau local, voir : Bonnett, NL, & Birchall, SJ (2022). L'influence de la politique stratégique régionale sur la planification municipale de l'adaptation au climat. Études régionales, https://doi.org/10.1080/00343404.2022.2049224.

Références:

Bonnett, NL, & Birchall, SJ (2022). L'influence de la politique stratégique régionale sur la planification municipale de l'adaptation au climat. Études régionales,            https://doi.org/10.1080/00343404.2022.2049224.    

GIEC, 2022 : Annexe II : Glossaire [Möller, V., R. van Diemen, JBR Matthews, C. Méndez, S. Semenov, JS Fuglestvedt, A. Reisinger (eds.)]. Dans : Changement climatique 2022 : impacts, adaptation et vulnérabilité. Contribution du Groupe de travail II au sixième rapport d'évaluation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat [H.-O. Pörtner, DC Roberts, M. Tignor, ES Poloczanska, K. Mintenbeck, A. Alegría, M. Craig, S. Langsdorf, S. Löschke, V. Möller, A. Okem, B. Rama (eds.)]. Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York, NY, États-Unis, p. 2897–2930, doi: 10.1017 / 9781009325844.029.


Nicole L. Bonnett, S. Jeff Birchall

École de planification urbaine et régionale, Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère, Université de l'Alberta, 1-26 Earth Sciences Building, Edmonton, Alberta T6G 2E3, Canada


Image du ministère des Transports et de l'Infrastructure de la Colombie-Britannique via flickr.

Partagez :

Passer au contenu