Forêts, arbres et réduction de la pauvreté en Afrique

À l'occasion de la Journée internationale des forêts 2022, notre membre IUFRO présente son dernier Policy Brief "Forêts, arbres et réduction de la pauvreté en Afrique".
Cette note vise à aider les décideurs, les parties prenantes et les praticiens à mieux comprendre le rôle potentiel des forêts et des arbres dans le développement durable en Afrique.

"La Journée internationale des forêts offre l'occasion de mettre en évidence les multiples avantages des forêts et des arbres pour les populations", a déclaré le professeur Daniel C. Miller de Université de Notre Dame, co-rédacteur en chef et auteur du Policy Brief. "Notre synthèse de la littérature associée aux consultations des parties prenantes a démontré le rôle essentiel que les forêts et les systèmes arborés peuvent jouer pour aider les ménages ruraux à travers l'Afrique non seulement à échapper à la pauvreté, mais aussi à éviter de devenir pauvres en premier lieu."

L'Afrique abrite la deuxième plus grande forêt tropicale humide du monde, le bassin du Congo, et un large éventail d'autres écosystèmes forestiers, des forêts côtières et des mangroves aux forêts sèches, des savanes boisées aux forêts de montagne. Les arbres hors forêts nourrissent également la terre et la vie dans les fermes et sont essentiels dans les villes du continent.

Malgré cette richesse naturelle, le continent abrite 70% de l'extrême pauvreté mondiale. Des menaces telles que le changement climatique, l'aggravation des inégalités, la concentration du pouvoir politique et la pandémie de COVID-19 aggravent une situation déjà précaire pour les pauvres. Face à de telles menaces, les forêts et les arbres peuvent être une bouée de sauvetage car ils agissent comme un filet de sécurité, offrant des possibilités de détournement de revenus et une forme d'assurance naturelle. Bien qu'ils ne soient pas une panacée, ils jouent un rôle important dans la gestion des risques et la recherche de moyens de sortir de la pauvreté.

Cependant, les forêts et les systèmes arborés sont souvent des ressources négligées dans les discussions sur les politiques de développement. Donc, Programme des groupes d'experts mondiaux sur les forêts (GFEP) de l'IUFRO a publié « Forêts, arbres et réduction de la pauvreté en Afrique : une note d'orientation élargie ».

La publication tire ses informations de la rapport d'évaluation globale de Groupe d'experts forestiers mondial sur les forêts et la pauvreté ainsi que des recherches complémentaires en Afrique et une large consultation des parties prenantes. Il a été préparé par 20 scientifiques de renom et en consultation avec 207 parties prenantes locales de divers groupes, notamment des gouvernements nationaux, des organisations internationales de développement, la société civile et d'autres groupes d'intérêt.

La note d'orientation élargie a été éditée par Daniel C. Miller, Doris N. Mutta, Stephanie Mansourian, Dikshya Devkota et Christoph Wildburger et publiée dans Anglais en juillet 2021, en Portugais en octobre 2021, et en Français en Janvier 2022.

IUFROLe Programme GFEP prépare actuellement une étude sur 10 ans de REDD+ qui sera lancée en mai 2022 et une évaluation scientifique mondiale sur Forêts et santé humaine à présenter en 2023.


Forêts, arbres et réduction de la pauvreté en Afrique

Une note d'orientation élargie

Télécharger :


Photo d'en-tête: Femmes au Malawi transportant du bois de chauffage, de Jennifer Zavaleta Cheek

Partagez :

Passer au contenu