Mettre l'édition savante au service de la science à l'ère numérique

L'accès ouvert universel, les licences ouvertes et la maintenance à long terme du dossier scientifique ne sont que quelques-uns des principes clés de la publication savante préconisés dans un nouveau rapport de l'ISC.

»Ouvrir le dossier de la science : faire en sorte que l'édition savante soit au service de la science à l'ère numérique» analyse dans quelle mesure le système d'édition savante contemporain répond aux besoins de la communauté scientifique, et préconise sept principes clés pour l'édition savante afin de mieux faire progresser la science en tant que bien public mondial.

Au cours des dernières décennies, des inquiétudes ont été soulevées à plusieurs reprises quant à l'accès efficace au dossier de la science - à la fois pour ceux qui souhaitent lire des publications savantes et pour les auteurs de telles publications eux-mêmes. L'évolution technologique, une explosion de la demande de débouchés de publication, le comportement monopolistique de certains éditeurs et l'utilisation de facteurs d'impact des revues et des publications citées comme principaux indicateurs de mérite scientifique ont soulevé des questions sur le fonctionnement du système de publication savante.

« La science sert plus efficacement le bien public mondial lorsque les connaissances et la compréhension qu'elle crée sont partagées et communiquées rapidement et de manière compréhensible dans la sphère publique. Il existe des principes importants à respecter pour atteindre ces objectifs, qui peuvent également être puissamment soutenus par les outils de la révolution numérique. Dans l'ensemble, le système actuel de publication scientifique et savante ne parvient pas à atteindre ces objectifs, et il est essentiel que la communauté scientifique s'engage plus fondamentalement dans la fonction et la gouvernance de ses systèmes de publication ».

Geoffroy Boulton, président du projet ISC sur l'avenir de l'édition scientifique et membre du conseil d'administration de l'ISC.

Le rapport préconise sept principes clés pour atteindre cet objectif :

  1. Il devrait y avoir un accès ouvert universel aux archives de la science, à la fois pour les auteurs et les lecteurs.
  2. Les publications scientifiques devraient disposer de licences ouvertes permettant la réutilisation et l'exploration de textes et de données.
  3. Un examen rigoureux et continu par les pairs est essentiel à l'intégrité du dossier scientifique.
  4. Les données/observations sous-jacentes à une affirmation de vérité publiée doivent être publiées simultanément.
  5. Le dossier de la science doit être maintenu pour assurer un accès ouvert aux générations futures.
  6. Les traditions de publication des différentes disciplines doivent être respectées.
  7. Les systèmes doivent s'adapter aux nouvelles opportunités plutôt que d'intégrer des infrastructures inflexibles.

Ces principes ont reçu un solide soutien de la communauté scientifique internationale représentée par les membres de l'ISC.

La publication est l'aboutissement d'un processus d'un an visant à rassembler les points de vue des membres de l'ISC et de la communauté scientifique au sens large sur l'évolution du paysage de l'édition savante et les orientations futures possibles, dans le cadre de la 'L'avenir de l'édition scientifique' projet décrit dans le plan d'action 2019-2021 de l'ISC.

Le rapport a d'abord été préparé en tant que document de discussion en consultation avec un groupe de travail international. Le texte a été soumis à trois phases d'examen par des représentants des membres de l'ISC et par des experts externes, puis a été révisé avant d'être soumis au Conseil d'administration de l'ISC pour approbation en tant que rapport de l'ISC.

Le rapport s'adresse principalement à la communauté scientifique et à ses institutions, cherchant à établir une vision partagée des principes et des priorités du système à travers lequel ses travaux sont diffusés, et comme un précurseur d'action pour promouvoir un changement bénéfique. Il sera utilisé pour établir l'ordre du jour d'une phase ultérieure de discussion et d'action impliquant les membres de l'ISC et d'autres parties prenantes. Un groupe de pilotage international représentatif est en cours de formation, dont la mission est de conseiller le Conseil sur les priorités traitables en matière de réforme et d'action ; aider à identifier et à traiter les priorités régionales pertinentes; et conseiller sur les processus conçus pour mettre en œuvre le changement. 

Tous les membres de l'ISC ont été invités à faire part de leurs commentaires et à indiquer leur intérêt à s'engager dans la prochaine phase du projet. Pour plus d'information veuillez contacter Lizzie Sayer.


Photo d'en-tête par Christine Hume on Unsplash

Partagez :

Passer au contenu