Inscription

30 ans de collaboration pionnière dans la recherche sur le changement global : l'IGBP ferme ses portes en décembre 2015

Le Programme international géosphère-biosphère (IGBP), qui est une initiative parrainée par l'ICSU, prendra fin à la fin de cette année après trois décennies de promotion de la recherche collaborative internationale et de la synthèse sur le changement global.

L'héritage de l'organisation s'incarne dans ses publications scientifiques ; les ateliers et conférences qu'elle a organisés ; l'interaction étroite qu'il a favorisée avec les processus politiques et d'évaluation tels que le Groupe d'experts intergouvernemental sur les changements climatiques (GIEC); et ses approches novatrices en matière de communication et de sensibilisation. Il laissera derrière lui un solide bilan en matière de création de réseaux et d'amélioration des capacités de recherche dans le monde. Plus d'informations sur l'héritage scientifique et institutionnel de l'IGBP sont disponibles dans le dernier numéro de son magazine Global Change.

Le Secrétariat de l'IGBP, qui est hébergé par l'Académie royale suédoise des sciences (RSAS) à Stockholm depuis près de trois décennies, quittera ses bureaux à la fin de cette année. Le Site Internet de l'IGBP ne sera pas mis à jour à partir du 27 novembre. Cependant, il restera accessible jusqu'en 2026. Une archive électronique des documents importants sera disponible auprès du Conseil international pour la science (ICSU). Une archive papier sera conservée à l'Académie.

Les projets et réseaux de l'IGBP se poursuivront bien entendu dans le futur. De nombreuses sous-communautés sont déjà passées à Future Earth, qui marque un changement radical dans la manière dont la recherche sur le changement global sera conçue, produite et communiquée.

L'IGBP coparraine près de 100 sessions scientifiques et organise plusieurs autres activités dans le cadre de son événement de synthèse historique lors de la réunion d'automne du L'American Geophysical Union (AGU), du 14 au 18 décembre 2015. Ce sera l'occasion de célébrer son héritage scientifique et institutionnel et de passer le relais de la recherche sur le changement global à Future Earth. L'IGBP parraine la participation de plusieurs scientifiques en début de carrière du monde en développement. Les diverses activités de l'AGU comprennent : un atelier de scientifiques en début de carrière (11-12 décembre) développé conjointement par l'IGBP et Future Earth ; un banquet de célébration (13 décembre) ; et une performance musicale du groupe Bella Gaia (17 décembre) parrainée conjointement par l'IGBP, l'AGU et Future Earth.

Passer au contenu