Inscription

Financement accordé pour soutenir la recherche collaborative pour l'Agenda 2030 dans les villes africaines

Huit projets collaboratifs ont reçu jusqu'à 20,000 2030 euros dans le cadre du programme Leading Integrated Research for Agenda 2030 in Africa (LIRAXNUMX) afin de favoriser la collaboration en matière de recherche et l'apprentissage entre les projets LIRA et d'aider les équipes de rédaction interdisciplinaires à publier des articles universitaires conjoints.

Les chercheurs impliqués dans les projets de collaboration nouvellement financés sont tous déjà impliqués dans des projets financés par le LIRA, mais ce financement soutient des équipes qui rassemblent des représentants de deux ou plusieurs projets qui n'ont pas travaillé ensemble auparavant. L'objectif est de comparer et de synthétiser les connaissances issues de différents projets afin de contribuer à accroître leurs avantages sociétaux, environnementaux et intellectuels, et de faire progresser la compréhension scientifique du développement urbain durable dans les villes africaines.


Henri ST Vodounon, Université de Parakou, Bénin

"Nos efforts de collaboration viseront à réaliser un changement social durable en matière d'assainissement, d'eau et de risques pour la santé, en utilisant un modèle d'éco-santé élaboré pour la zone urbaine côtière d'Afrique de l'Ouest."

En aidant les chercheurs à collaborer avec de nouveaux partenaires dans différents pays, les subventions faciliteront également la mise en réseau des chercheurs impliqués dans le programme LIRA2030 et augmenteront leurs records de publication.


Sokhna Thiam, l'une des chercheuses menant un projet collaboratif à l'IRESSEF, Sénégal

«La subvention offre une opportunité de progrès intellectuel et d'informations pratiques sur la contribution de la recherche transdisciplinaire (TD) à la mise en œuvre des ODD grâce à l'échange de connaissances, de méthodes et de concepts. La subvention me donne l'occasion de publier un article conjoint avec les bénéficiaires du CRI. Cela augmentera mes chances d'être promu dans mon établissement et de recevoir des subventions supplémentaires pour la montée en gamme.


Les projets financés sont :

  1. Informer les futurs énergétiques grâce aux enseignements tirés des interactions science-politique-société
    • Dirigé par Amollo Ambole, Kenya
    • Pays et villes concernés : Kenya, Ouganda, Afrique du Sud et Ghana
  2. Faciliter la durabilité urbaine grâce à la coproduction de connaissances
    • Dirigé par Gladman Thondhlana, Afrique du Sud
    • Pays concernés : Ghana, Afrique du Sud et Zimbabwe
  3. Contribuer à l'atteinte des Objectifs de Développement Durable en Afrique de l'Ouest : Connaissances sur l'assainissement, l'eau et les risques sanitaires dans les villes côtières : Cotonou, Lomé et Abidjan
    • Dirigé par Henri ST Vodounon, Bénin
    • Pays concernés : Bénin, Togo, Côte d'Ivoire
  4. Recherche transdisciplinaire sur la durabilité dans les villes africaines : voies et dynamiques du pouvoir
    • Dirigé par Kareem Buyana, Ouganda
    • Pays concernés : Ouganda, Kenya et Afrique du Sud
  5. Parvenir à un développement urbain durable grâce à un cadre méthodologique pour la gouvernance des données en Afrique
    • Dirigé par Peter Elias, Nigéria
    • Pays concernés : Nigeria, Ghana, Angola et Mozambique
  6. Trajectoires, dynamiques contextuelles et transversales des interactions science-politique-société dans la recherche transdisciplinaire dans les villes africaines
    • Dirigé par Oghenekaro Nelson, Afrique du Sud
    • Pays concernés : Afrique du Sud, Ghana, Nigeria, Sénégal, Côte d'Ivoire et Ouganda
  7. L'utilité de l'informalité : repenser les approches de la gestion inclusive de l'eau et des déchets urbains en Afrique subsaharienne
    • Dirigé par Temilade Sesan, Nigéria
    • Pays impliqués : Burkina Faso, Ghana, Niger, Nigeria, Afrique du Sud, Ouganda et Zambie
  8. Analyser la contribution de la recherche transdisciplinaire à l'agenda mondial de la durabilité dans les villes africaines
    • Dirigé par Sokhna Thiam, Sénégal
    • Pays concernés : Afrique du Sud, Nigéria, Ghana, Sénégal, Côte d'Ivoire et Ouganda

Peter Elias, chef de projet à l'Université de Lagos, Nigéria

« L'étude doit identifier et documenter le défi complexe de la gouvernance des données en Afrique et la multiplicité des acteurs locaux, des approches, des priorités/atouts/capacités/expériences pour une gouvernance intégrée des données. Il développera un cadre méthodologique pour l'analyse et la cartographie des parties prenantes et des institutions et définira différentes voies, outils et leçons pour la localisation, le suivi et la mise en œuvre des programmes de développement mondiaux et locaux vers des villes africaines durables..

Le résultat attendu de chaque collaboration est un article académique conjoint. Les projets ont été examinés par un groupe d'experts travaillant sur des questions liées au développement urbain en Afrique, qui ont évalué les propositions en fonction de la valeur scientifique de chaque projet, de l'adéquation de son plan de publication et de son potentiel à produire un article scientifique dans une revue à comité de lecture. . Le comité consultatif scientifique du LIRA a pris une décision finale sur les projets à attribuer. Nous sommes impatients de partager les résultats de ces collaborations avec vous sur les pages de ce site Web à l'avenir.

Passer au contenu