Inscription

Des experts internationaux présentent un rapport sur l'avenir des mers et des océans à la réunion des ministres de la science et de la technologie du G7 au Japon

Un rapport spécial à l'intention des décideurs politiques sur les océans et les mers a été soumis aux ministres de la science et de la technologie du G7 avant leur réunion à Tsukuba City, préfecture d'Ibaraki au Japon, du 15 au 17 mai.

Le rapport, qui a été préparé par un groupe d'experts coordonné par notre membre le Union internationale de géodésie et de géophysique (UGGI) via l'Association internationale des sciences physiques des océans (IAPSO) et le Comité scientifique de la recherche océanique (SCOR) du Conseil international pour la science (ICSU), se concentre sur sept questions critiques de recherche marine.

Il s'agit de la pollution plastique du milieu marin, de l'exploitation minière en haute mer, de l'acidification des océans, du réchauffement des océans, de la désoxygénation, de la perte de biodiversité, de la dégradation des écosystèmes marins.

Le rapport est venu en réponse aux préoccupations exprimées par le G7 Les ministres des Sciences sur ces questions lors de leur réunion à Berlin l'année dernière. Il y a eu un appel direct à la communauté scientifique internationale en le communiqué 2015 « appréhender l'océan dans son ensemble grâce à la coopération scientifique internationale » (p. 6).

Lors d'une réunion à Nairobi le mois dernier, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat a annoncé qu'elle commanderait trois rapports spéciaux dans les années à venir, dont l'un couvrira les océans et la cryosphère.


Passer au contenu