Inscription

Neuf projets menés par des scientifiques africains en début de carrière financés dans le cadre du programme LIRA 2030 Africa

Les projets menés par des scientifiques africains en début de carrière seront soutenus dans le cadre du troisième appel LIRA 2030 Afrique sur les voies vers un développement urbain durable en Afrique.

Les projets nouvellement financés couvrent des sujets tels que le lien alimentation-eau-énergie dans les zones urbaines ; améliorer la gestion des déchets en milieu urbain et réduire les risques sanitaires liés au changement climatique dans les villes africaines. Chaque projet recevra 90,000 XNUMX EUR sur deux ans dans le cadre du Mener la recherche intégrée pour l'Agenda 2030 en Afrique (LIRA 2030 Africa) et fera partie de la communauté scientifique plus large du LIRA.

Les projets ont été sélectionnés suite au lancement de un appel à pré-propositions sur les voies vers un développement urbain durable en Afrique publié par le Conseil international des sciences (ISC) en collaboration avec le Réseau des académies africaines des sciences (NASAC). L'appel visait à identifier des projets de recherche en Afrique qui explorent le développement de nouvelles approches et stratégies pour repenser de manière innovante les futurs urbains dans la région, en partenariat avec les autorités locales, l'industrie, les communautés et le gouvernement.

Suite au lancement de l'appel en 2018, plus de 180 pré-propositions collaboratives ont été déposées, dont 32 ont été sélectionnées pour participer à un atelier de formation de cinq jours sur la recherche transdisciplinaire (DT) tenue à Abidjan, Côte d'Ivoire. L'atelier visait à développer des compétences sur la recherche TD et à soutenir l'élaboration de propositions de financement complètes. Les propositions soumises ont été examinées par des experts externes et le Comité consultatif scientifique du LIRA (SAC). En mars 2019, les membres du LIRA SAC se sont réunis à l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), Sénégal et ont sélectionné neuf projets collaboratifs à financer, qui sont listés ci-dessous. Le programme CRI est généreusement soutenu par le Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI).

En savoir plus sur les projets LIRA 2030 Afrique financés à partir de 2019.

Si vous êtes intéressé à contacter l'un des projets, veuillez contacter Katsia Paulavets.


Chercheur principal:Titre du projet:
Sandra Boatemaa, Université de Stellenbosch, Afrique du Sud.Métabolisme inclusif : Utilisation de la théorie coproduite des infrastructures urbaines décentralisées informelles pour transformer la fourniture de services urbains d'alimentation, d'eau et d'énergie en Égypte, au Ghana et en Afrique du Sud
Sokhna Thiam, Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formation, Sénégal.Réduire le fardeau de la diarrhée sous le changement climatique dans les contextes urbains : une approche intégrée pour la durabilité dans les villes moyennes d'Afrique de l'Ouest
Anita Étale, Université du Witwatersrand, Afrique du Sud.Avenir de l'eau en milieu urbain : combler les écarts entre l'offre et la demande à Accra et à Johannesburg grâce à la réutilisation.
Temilade Sésan, Université d'Ibadan, Nigéria.Nettoyage de bas en haut : participation inclusive des parties prenantes pour la gestion intégrée des déchets à Accra et Lagos.
Emmanuel Kanchebé Derbile, Université d'études du développement, Ghana.Décentralisation des services urbains d'adduction d'eau et d'accès à l'eau dans le cadre de l'urbanisation dans les villes de Wa (Ghana) et Niamey (Niger)
Gladman Thondhlana, Université de Rhodes, Afrique du Sud.Pratiques d'utilisation de l'énergie domestique et interventions potentielles pour une consommation durable à Makhanda-Grahamstown, Afrique du Sud et Kumasi, Ghana
Sourou Henri Totin Vodounon, Université de Parakou, BéninOptimiser la sécurité des eaux souterraines par une approche intégrée de l'assainissement et de l'hygiène dans les villes côtières de Cotonou (Bénin) et Lomé (Togo)
Oghenekaro Nelson Odume, Université de Rhodes, Afrique du SudAméliorer la santé des zones humides urbaines et des écosystèmes fluviaux au Nigeria et en Afrique du Sud.
Fati Aziz, Institut de recherche sur l'eau, Ghana.

 
Améliorer la durabilité et la résilience d'Accra (Ghana) et de Kampala (Ouganda) grâce à une approche du lien eau-énergie-alimentation (WEF).

[ID d'éléments liés = ”636,6785,6839,5336″]

Passer au contenu