Inscription

Science International va conclure un accord international sur les données ouvertes

Science International est une nouvelle coalition des principaux organismes scientifiques internationaux - ICSU, le Partenariat InterAcadémie (PAI), L'Académie mondiale des sciences (TWAS), et le Conseil international des sciences sociales (ISSC) – apporter la représentation et la crédibilité internationales combinées de ses membres pour agir en tant que voix mondiale unique de la science dans l'arène politique internationale. Lors de sa première réunion, qui se tiendra du 7 au 9 décembre à Pretoria, en Afrique du Sud, les institutions participantes discuteront du thème des mégadonnées/données ouvertes.

Les objectifs de « Science International » sont :

  • Consolider un paysage mondial fragmenté de l'élaboration des politiques scientifiques, en créant une voix mondiale unique, reconnue et faisant autorité en matière de politique scientifique.
  • Approfondir l'alignement stratégique entre les organisations partenaires et développer une plate-forme pour catalyser de futures initiatives à fort impact.
  • S'attaquer chaque année à un problème pertinent pour la politique scientifique mondiale et assurer le suivi de ses recommandations au cours des deux à trois années suivantes.

Science International 2015 : Big Data/Open Data

Pour la première édition de Science International, les quatre organisations partenaires ont retenu la problématique « Big Data/Open Data ».

Les « données massives » sont devenues une opportunité majeure pour la découverte scientifique, tandis que les « données ouvertes » amélioreront l'efficacité, la productivité et la créativité de l'entreprise de recherche publique et contrecarreront les tendances à la privatisation des connaissances. De plus, la publication ouverte simultanée des données sous-jacentes aux articles scientifiques peut fournir la base d'une « autocorrection » scientifique. Pour les organisations, les individus et la société, la maximisation des avantages des mégadonnées dépendra toutefois de la mesure dans laquelle il existe un accès ouvert aux données scientifiques financées par des fonds publics.

A cet égard, les appels se multiplient de la part de divers acteurs, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la communauté scientifique, et d'instances intergouvernementales comme le G8, OCDE et l'ONU, pour le libre accès aux données scientifiques financées par des fonds publics, en particulier en ce qui concerne les données d'une importance particulière pour les grands défis mondiaux.

Cependant, la pleine exploitation des « grandes données » dépendra également de la mesure dans laquelle les systèmes scientifiques nationaux sont capables de développer la capacité de les utiliser, d'éviter la création de nouvelles « clivages des connaissances » et de décider quelles données peuvent être exploitées. ouvert pour utilisation et réutilisation.

« Big Data/Open Data » sera donc le sujet de la première réunion de Science International, qui se tiendra à Pretoria, Afrique du Sud, du 7 au 9 décembre 2015. La réunion sera organisée par le ministère sud-africain des sciences et technologies et tenue parallèlement au premier Forum scientifique ouvert d'Afrique du Sud et une réunion ministérielle du G77 prévue.

Lors de la réunion, les organisations partenaires de Science International conviendront d'un « accord » scientifique international sur les Big Data/Open Data. L'accord sera préparé par un groupe de travail d'experts nommés conjointement par les organisations partenaires et sera présenté à Pretoria lors de la réunion ministérielle du G77 + Chine et de l'Open Science Forum.

La réunion recommandera également un plan mondial pour le développement des capacités en science des données, avec un accent initial sur l'Afrique.

Processus

Les 15 et 16 octobre, une réunion du groupe de travail d'experts aura lieu à Paris, en France. Un webinaire le 15 octobre à 14h00 (heure de Paris) permettra à d'autres membres des organisations partenaires de Science International de faire part de leurs commentaires sur le projet d'accord. Sur la base des commentaires des webinaires, un projet d'accord révisé sera examiné par les organes exécutifs des organisations partenaires de Science International.


Passer au contenu