Inscription

Liberté et responsabilités en science 

Statut: En cours
Défiler vers le bas

L'engagement à défendre et à promouvoir la pratique libre et responsable de la science figure dans les statuts de l'ISC et traverse tous les travaux du Conseil.

Le Conseil international des sciences Comité pour la liberté et la responsabilité des sciences (CFRS) travaille à l'intersection de la science et des droits de l'homme pour protéger et faire respecter les principes de liberté et de responsabilité en science.

La pratique responsable de la science et la responsabilité des scientifiques de partager leurs connaissances dans l’espace public vont de pair. Les deux sont essentiels à la vision de l’ISC de la science en tant que bien public mondial.

Les principes de liberté et de responsabilité scientifique du Conseil sont consacrés à l'article 8 du règlement du Conseil. Statuts et règlement intérieur (adopté le 8 mars 2024).

Les principes de libertés et de responsabilités de l'ISC en science

Les principes de liberté et de responsabilité en science définissent les libertés dont devraient jouir les scientifiques, ainsi que les responsabilités qu’ils assument.

je. Liberté d’accès à l’enseignement, à la formation et au mentorat scientifiques

Article 26 du La Déclaration universelle des droits de l'homme stipule que « toute personne a droit à l’éducation ». L'ISC affirme que ce droit s'applique à l'enseignement, à la formation et au mentorat scientifiques.

ii. Liberté de participer à la production de connaissances

  • Cette liberté doit être soutenue par un accès équitable aux connaissances, informations, données et autres ressources nécessaires existantes.
  • L'exercice effectif de cette liberté suppose la liberté de mouvement, d'association, de communication et d'expression.
  • Concernant la liberté de circulation, l'ISC affirme que ceux qui se trouvent légalement dans un pays devraient être libres de se déplacer à l'intérieur du pays et libres de quitter le pays. Au-delà de cela, notamment en ce qui concerne l’objectif de production de connaissances, tous les efforts raisonnables devraient être déployés pour minimiser les obstacles à la liberté de circulation entre les pays.

iii. Liberté de promouvoir et de communiquer la science pour le bien de l’humanité, des autres formes de vie, des écosystèmes, de la planète et au-delà

  • Cette liberté est censée englober un engagement envers le bien public, qui est différent de l'intérêt public. Le bien public est ce qui favorise le bien-être de tous –– les humains, les animaux non humains et l’environnement.
  • L’exercice responsable de cette liberté vise à promouvoir à la fois la justice sociale et la justice intergénérationnelle.

iv. Responsabilité de promouvoir la science de manière équitable et inclusive de la diversité humaine

  • Il est important de s’abstenir et de prévenir toute discrimination scientifique fondée sur des perceptions liées à l’origine ethnique, à l’identité raciale, à la nationalité, à la citoyenneté, au sexe, à l’identité de genre, à l’orientation sexuelle, au handicap, à l’âge, aux croyances religieuses ou à l’appartenance à d’autres groupes sociaux.
  • Il est tout aussi important de promouvoir activement la justice, l’équité et le partage des bénéfices dans le domaine scientifique.

v. Responsabilité de garantir que les conceptions de recherche répondent aux normes de validité scientifique et satisfont aux normes éthiques établies

  • La science doit être rigoureuse en termes de qualité des preuves générées, être exempte de conflits d’intérêts et exempte de manipulation ou de falsification des données ou des résultats.
  • La Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme répond aux préoccupations concernant la relation entre l’éthique, la science et la liberté. Il s’agit d’une référence raisonnable pour les normes éthiques établies.

vi. Responsabilité de partager des informations scientifiques précises générées par des approches théoriques, observationnelles, expérimentales et analytiques

La confiance dans la science dépend de la diffusion active des informations scientifiques et des résultats de la recherche (résultats positifs et négatifs) auprès des pairs, des décideurs politiques et de la société civile.

vii. Responsabilité de contribuer à la gouvernance efficace et éthique de la science

Le cas échéant, les scientifiques (y compris le personnel de recherche et les stagiaires), les gouvernements nationaux, les instituts de recherche, les organismes de financement, les organismes de réglementation et de surveillance, les comités d'examen, les éditeurs et rédacteurs, les institutions de normalisation et les enseignants sont censés :

  • Contribuer à des outils, des institutions et des processus de gouvernance efficaces.
  • Créer un environnement qui permet la conduite libre et responsable de la science.
  • Introduire des processus équitables pour le signalement confidentiel et les enquêtes sur d’éventuelles recherches scientifiques illégales, contraires à l’éthique ou dangereuses.

Projet de groupe

Pour toute question, contactez le chef de projet Vivi Stavrou.

Le gouvernement néo-zélandais soutient activement le CFRS depuis 2016. Ce soutien a été généreusement renouvelé en 2019, avec le ministère du Commerce, de l'Innovation et de l'Emploi, soutenant le CFRS par l'intermédiaire du conseiller spécial du CFRS, Gustav Kessel, basé à la Royal Society Te Apārangi, et du Dr Roger Ridley. , directeur des conseils d'experts et de la pratique, Royal Society Te Apārangi. 

Vivi Stavrou

Vivi Stavrou

Secrétaire exécutif du CFRS et agent scientifique principal

Conseil scientifique international

Vivi Stavrou
Gustave Kessel Gustave Kessel

Gustave Kessel

Conseiller spécial du CFRS

Conseil scientifique international

Gustave Kessel

Actualités et Evénements VOIR PLUS

nouvelles
16 mai 2024 - 5 min read

Déclaration du Conseil scientifique international à l'occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix des Nations Unies

Apprendre encore plus En savoir plus sur la déclaration du Conseil scientifique international à l'occasion de la Journée internationale du vivre ensemble en paix des Nations Unies
événements
9 Avril 2024

Pré-événement GKD LAC : Table ronde sur la liberté et les responsabilités en science

Apprendre encore plus Apprenez-en davantage sur le pré-événement GKD LAC : Table ronde sur la liberté et les responsabilités en science
blog
14 Mars 2024 - 8 min read

Mettre la science à l’ordre du jour de la relance post-crise

Apprendre encore plus En savoir plus sur Mettre la science à l’ordre du jour de la reprise post-crise

Publications VOIR PLUS

publications
19 Février 2024

Protéger la science en temps de crise

Apprendre encore plus En savoir plus sur la protection de la science en temps de crise
publications
07 Novembre 2023

Le déficit de contextualisation : recadrer la confiance dans la science pour une politique multilatérale

Apprendre encore plus En savoir plus sur Le déficit de contextualisation : recadrer la confiance dans la science pour la politique multilatérale
publications
04 Août 2023

Un an de guerre en Ukraine : explorer l'impact sur le secteur scientifique et soutenir les initiatives

Apprendre encore plus En savoir plus sur Un an de guerre en Ukraine : explorer l'impact sur le secteur scientifique et soutenir les initiatives

Inscrivez-vous à nos newsletters

Abonnez-vous à la SAC mensuel pour recevoir des mises à jour clés de l'ISC et de la communauté scientifique au sens large, et consultez nos newsletters plus spécialisées sur la science ouverte, les Nations Unies, et plus encore.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Waves
Passer au contenu