Inscription

Année polaire internationale : 2007-2009

Défiler vers le bas

L'API a été organisée par le prédécesseur de l'ISC, le Conseil international pour la science (ICSU) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Le Comité scientifique pour la recherche antarctique (SCAR) et le Comité international des sciences de l'Arctique (IASC), membres de l'ISC, ont participé activement à la coordination des recherches axées sur l'Antarctique et l'Arctique, respectivement.

Contexte

L'Année polaire internationale 2007-2009 fait suite au succès des trois années polaires précédentes, commencées il y a plus d'un siècle. Pour couvrir à la fois l'Arctique et l'Antarctique, l'Année comprenait en fait deux cycles annuels complets et impliquait des milliers de scientifiques examinant un large éventail de questions de recherche physique, biologique et sociale autour de la science polaire.

Activités et impact

L'API est devenue le plus grand programme de recherche coordonné dans les régions polaires de la Terre. On estime que 50,000 60 chercheurs, observateurs locaux, éducateurs, étudiants et personnel de soutien de plus de 228 pays ont été impliqués dans les 170 projets internationaux de l'API (1 en sciences, 57 en gestion de données et XNUMX en éducation et sensibilisation) et dans les efforts nationaux connexes.

L'API a généré des recherches et des observations intensives dans l'Arctique et l'Antarctique sur une période de deux ans, de mars 2007 à mars 2009, et de nombreuses activités se sont poursuivies au-delà de cette date.

L'API 2007-2008 a impliqué un large éventail de disciplines, de la géophysique à l'écologie, la santé humaine, les sciences sociales et les sciences humaines. Tous les projets de l'API comprenaient des partenaires de plusieurs nations et/ou de communautés autochtones et d'organisations de résidents polaires.

L'API 2007-2008 comprenait l'éducation, la sensibilisation et la communication des résultats scientifiques au public, et la formation de la prochaine génération de chercheurs polaires parmi ses missions principales. Il a élargi les rangs de ses participants et la diversité de leurs produits et activités à un point jamais réalisé ni même envisagé dans les précédentes API. Il a touché de nombreuses nouvelles circonscriptions, y compris les résidents polaires, les nations autochtones de l'Arctique et des millions de personnes sur la planète sans lien direct avec les hautes latitudes.

L'API 2007-2008 a généré une « impulsion » (élan) très attendue sous la forme d'un nouveau financement substantiel pour les programmes de recherche et de surveillance polaires, de nouvelles technologies d'observation et d'analyse, d'approches intégrées au niveau du système et d'un cercle élargi d'intervenants. Il a introduit de nouveaux paradigmes de recherche et d’organisation qui auront leur propre héritage durable.

Lisez un résumé des activités et de l'impact de l'API dans « Comprendre les défis polaires de la Terre : Année polaire internationale 2007-2008 ».

Inscrivez-vous à nos newsletters

Abonnez-vous à la SAC mensuel pour recevoir des mises à jour clés de l'ISC et de la communauté scientifique au sens large, et consultez nos newsletters plus spécialisées sur la science ouverte, les Nations Unies, et plus encore.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Waves
Passer au contenu