Inscription

Hélène Nader

Boursier de la Fondation ISC (juin 2022)

Implication à l'ISC

  • Membre ordinaire du Conseil d'administration (2021-2024)
  • Membre du Comité permanent de la planification scientifique (2022-2025)

Contexte

Helena B. Nader est professeur et directrice de l'Institut de pharmacologie et de biologie moléculaire de l'Université fédérale de São Paulo (UNIFESP). Elle a obtenu son doctorat à l'Unifesp et une formation postdoctorale en tant que boursière Fogarty (NIH) à l'Université de Californie du Sud. Depuis 1985, elle est chargée de recherche 1A (niveau le plus élevé) du Conseil National de Recherches pour le Développement Scientifique et Technologique (CNPq).

Son domaine de recherche est la biologie moléculaire et cellulaire des glycoconjugués. Elle a reçu plusieurs prix et distinctions nationaux et internationaux. Dans son université, elle a été la première femme à devenir pro-recteur des programmes de premier cycle ainsi que pro-recteur de la recherche et des programmes d'études supérieures. Elle a été un modèle pour de nombreux les femmes dans les universités brésiliennes, en aidant à promouvoir l'autonomisation des femmes et en brisant les barrières dans la société. Elle a conseillé plus de 100 étudiants en master et doctorat et plus de 20 post-doctorants.

Elle est coprésidente de l'IANAS (Réseau interaméricain des académies des sciences) et vice-présidente de l'Académie brésilienne des sciences (ABC). Elle est membre de l'ABC, de l'Académie mondiale des sciences (TWAS) et de l'Académie des sciences de l'Amérique latine (ACAL). Ancienne présidente de la Société brésilienne de biochimie et de biologie moléculaire (SBBq, 2007-2008), elle est également présidente honoraire, ancienne vice-présidente (2007-2011) et ancienne présidente (2011-2017) de la Société brésilienne pour l'avancement de Sciences (SBPC). Elle est membre de plusieurs conseils nationaux liés à la science et à l'éducation. Ses contributions vont au-delà de la recherche, ayant contribué à des initiatives visant à réduire l'écart de développement scientifique entre les différentes régions du Brésil et à améliorer les niveaux nationaux d'enseignement secondaire.


La page a été mise à jour en mai 2024.

Passer au contenu