Toute cette semaine, nous partagerons des dialogues en ligne sur le thème "La science en exil", dans le cadre d'une série régulière mettant en lumière les questions relatives à la pratique libre et responsable de la science dans la société contemporaine.

Empreintes de pas en niveaux de gris sable

Ecrire dans présentation de la série, Vice-président de l'ISC pour la liberté et la responsabilité dans la science Anne Husbekk, et président du Comité pour la liberté et la responsabilité des sciences (CFRS) dit "Nous espérons que la série Spotlight CFRS inspirer et éclairer de nouvelles idées pour faire avancer le développement de ces stratégies dans la poursuite d'un monde équitable et durable" . 

La première édition de la série Spotlight se concentre sur les problèmes auxquels sont confrontés les scientifiques à risque, déplacés et réfugiés. Un nombre sans précédent de personnes sont actuellement déplacées à travers le monde (UNHCR), et parmi eux se trouvent d'innombrables scientifiques, ingénieurs, médecins et autres personnes ayant une formation avancée, ainsi que des étudiants actuels et des chercheurs en début de carrière qui sont confrontés à de graves perturbations dans leur carrière scientifique naissante.

« À la lumière des conflits en cours dans le monde, l'une des principales priorités des organisations scientifiques contemporaines est la fourniture d'un soutien aux scientifiques à risque, déplacés et réfugiés. La série Spotlight de cette semaine explorera l'impact des urgences en cours et des crises prolongées sur la communauté scientifique mondiale et mettra en évidence les différentes manières dont les groupes et les individus peuvent lutter contre ces défis.

Anne Husebekk, vice-présidente pour la liberté et la responsabilité dans la science (2022 – 2024), International Science Council (ISC).

Toute la semaine, nous mettrons en lumière des contenus qui contribuent à sensibiliser aux enjeux auxquels sont confrontés les scientifiques en exil, et fourniront des conseils pratiques sur la manière dont les scientifiques et les organisations qu'ils représentent - universités et instituts de recherche, syndicats et associations - ainsi que les bailleurs de fonds de la recherche, les ONG et les gouvernements peuvent aider à créer des structures de soutien pour les scientifiques touchés par le déplacement et l'exil.


Une étape majeure pour la série Spotlight a été le lancement de la déclaration Science in Exile "Soutenir les scientifiques à risque, déplacés et réfugiés : un appel à l'action", qui décrit les principaux engagements nécessaires au niveau mondial pour le soutien et la protection immédiats et à long terme des universitaires et des scientifiques qui sont à risque, déplacés ou réfugiés, afin de construire un avenir meilleur pour eux, ainsi que pour la science et la société au grand.

« Le conflit en cours en Ukraine est un rappel brutal de la tragédie humaine de la guerre et du déplacement, et que les carrières et les études de recherche interrompues peuvent avoir des conséquences mondiales durables pour la recherche scientifique vitale. Ensemble, nous devons agir pour aider les scientifiques à risque, déplacés et réfugiés à prospérer.

Peter Gluckman, président, Conseil scientifique international (ISC).

La Déclaration a été élaborée en collaboration avec des scientifiques directement touchés par l'exil et le déplacement, et a déjà été approuvée par des organisations telles que Scholars at Risk (SAR), la Fédération mondiale des organisations d'ingénieurs (WFEO) et par des membres de l'ISC, notamment le Conseil arabe pour la sciences sociales (ACSS).



Lire et signer la Déclaration

Soutenir les scientifiques à risque, déplacés et réfugiés : un appel à l'action

Les organisations souhaitant apporter leur soutien et approuver la Déclaration peuvent le faire via le lien ci-dessus.

Pleins feux sur la science en exil : ressources


Globe en niveaux de gris NYC

Pleins feux sur la science en exil

Lisez l'introduction complète de la série par Anne Husebekk.

ISC présente : La science en exil

Podcasts présentant des entretiens avec des scientifiques réfugiés et déplacés qui partagent leur science, leurs histoires de déplacement et leurs espoirs pour l'avenir.

Empreintes de pas

La science en exil : soutenir les scientifiques déplacés, réfugiés et à risque

Un blog explorant les activités en cours de l'ISC et de son réseau.


Informations et ressources relatives aux scientifiques en Ukraine

La Déclaration a été lancée dans le contexte de la guerre en Ukraine, qui a détruit des universités et des instituts de recherche, et laissé de nombreux scientifiques actifs confrontés au déplacement et à une interruption prolongée de leurs recherches. Sur les liens ci-dessous, vous pouvez trouver des informations d'universitaires actuellement basés en Ukraine sur leurs besoins immédiats, ainsi que des offres d'assistance et d'autres ressources de la communauté scientifique mondiale.

Un appel aux membres de l'ISC : comment aider les universitaires ukrainiens déplacés

Ce blog met en lumière les conclusions du Conseil des jeunes scientifiques du ministère ukrainien de l'Éducation et des Sciences dans un article qui évalue les besoins actuels des universitaires ukrainiens et demande de l'aide.

Déclarations, offres d'assistance et ressources sur la guerre actuelle en Ukraine

Une liste régulièrement mise à jour des informations de la communauté scientifique internationale.


En savoir plus sur le projet Science in Exile


La science en exil

Cette initiative est une collaboration entre TWAS, l'InterAcademy Partnership (IAP) et l'International Science Council (ISC), sous l'égide de Science International. Le programme rassemble des scientifiques déplacés et des organisations existantes qui fournissent une assistance aux scientifiques concernés, pour échanger des idées et des meilleures pratiques, identifier les lacunes dans la création de programmes de soutien pratique dans différentes régions du monde et sensibiliser les gouvernements, les agences internationales et le monde scientifique communauté.


Image par Jacob Campbell via Unsplash (édité).


Partagez :

Passer au contenu