Objectifs de développement durable

L'ISC fournit des commentaires et des conseils sur les ODD tout au long de leur élaboration et de leur mise en œuvre de plusieurs manières.

Les ODD en couleurs

De 1992 à 2015, ICSU (notre organisation prédécesseur) avait été continuellement impliqué via de multiples mécanismes et ses organisations partenaires pour faire pression en faveur d'une base scientifique solide pour les objectifs. Depuis que les objectifs ont été adoptés par les gouvernements du monde en 2015, nous avons continué à plaider pour que la science ait un rôle fort dans leur mise en œuvre, notamment via les quatre mécanismes décrits ci-dessous.

Conseiller technique et synthèse

ISC élabore des rapports spéciaux indépendants qui rassemblent un large éventail de disciplines et de communautés scientifiques. Le dernier rapport, Un guide des interactions ODD : de la science à la mise en œuvre, se veut un outil permettant aux décideurs politiques nationaux et autres parties prenantes de comprendre et d'explorer les interactions entre les ODD et leurs cibles.

Forum politique de haut niveau (HLPF)

Le renforcement du cadre institutionnel pour le développement durable était l'un des deux thèmes de Rio+20. Un accord a été conclu lors du sommet pour établir un forum politique de haut niveau (HLPF) en tant que nouvel organe délibérant pour le développement durable au sein de l'ONU. L'Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2015 a affirmé que le Forum politique de haut niveau jouera un rôle central dans la supervision d'un réseau de processus de suivi et d'examen du Programme 2030 au niveau mondial, en travaillant de manière cohérente avec l'Assemblée générale, le Conseil économique et social (ECOSOC) et d'autres organismes compétents. Il a également décidé qu'aux fins des examens thématiques des progrès du Programme 2030, le HLPF suivrait un cycle d'examen de quatre ans, tout en reflétant la nature intégrée, indivisible et interdépendante des ODD et des trois dimensions du développement durable.

Tous les quatre ans, le HLPF se réunira au niveau des chefs d'État et de gouvernement dans le cadre de la réunion annuelle de l'Assemblée générale des Nations Unies. Au cours des trois années précédentes du cycle de quatre ans, le HLPF se réunira dans le cadre de la session annuelle de l'ECOSOC. L'examen des progrès de la mise en œuvre des ODD qui sera entrepris par le HLPF sera basé sur des examens nationaux volontaires qui seront organisés par gouvernements et autres contributions écrites pertinentes, y compris les contributions préparées par les parties prenantes non gouvernementales. Les États membres de l'ONU sont encouragés à effectuer chacun deux examens nationaux volontaires au HLPF entre 2015 et 2030.

L'Assemblée générale des Nations Unies a également décidé que les réunions du HLPF seront ouvertes aux grands groupes et aux autres parties prenantes concernées. Le HLPF sera informé par le rapport quadriennal sur le développement durable mondial et le rapport annuel sur le développement durable préparés par le Secrétaire général des Nations Unies en coopération avec le système des Nations Unies. Le résumé annuel des discussions par les coprésidents du Forum multipartite sur la science, la technologie et l'innovation pour les ODD, ainsi que d'autres rapports et documents pertinents seront intégrés aux travaux du HLPF. La première réunion du HLPF a eu lieu lieu en juin 2016 à l'ONU à New York. le deuxième réunion a eu lieu en juillet 2017 à l'ONU à New York.

La première réunion du HLPF convoquée au niveau des chefs d'État et de gouvernement doit se tenir en 2019. L'ISC s'efforce d'informer et de contribuer aux discussions lors des réunions annuelles du HLPF en soumettant des documents de position au nom du Comité scientifique et Grand groupe de la communauté technologique, en coopération avec la Fédération mondiale des organisations d'ingénieurs (WFEO), facilitant la participation de scientifiques de la communauté ISC et organisant des événements parallèles sur les questions thématiques examinées par le HLPF.

Forum sur la science, la technologie et l'innovation (STI) pour les ODD

Le Forum, inauguré en 2016, est l'un des quatre éléments clés de la Mécanisme de facilitation technologique (TFM) établi par le Programme d'action d'Addis-Abeba, convenu lors de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement en 2015. Les trois autres éléments sont :

  1. une plateforme en ligne sur les STI pour les ODD ;
  2. une équipe spéciale interinstitutions des Nations Unies sur la science, la technologie et l'innovation (IATT) ;
  3. et un groupe de 10 membres pour soutenir le TFM (avec des représentants de la communauté scientifique, de la société civile et du secteur privé).

Le Forum STI qui se tiendra chaque année avant les réunions du HLPF est le seul organe dédié à la STI ayant un lien formel avec le HLPF. Il s'agit d'un forum multipartite auquel participent des représentants du gouvernement, des scientifiques, des experts en STI, ainsi que des représentants de la société civile et des entreprises. Le Forum est mandaté pour discuter de la science, de la technologie et de l'innovation autour des domaines thématiques examinés dans le HLPF. Le résultat de ces discussions est intégré à la réunion suivante du HLPF. La responsabilité de la préparation du programme du Forum incombe à l'IATT et au Groupe des 10 membres.

Actuellement, le chef de la direction de l'ISC est coprésident du groupe des 10 membres. L'ISC participe aux réunions du Forum et facilite la participation de scientifiques de ses organes interdisciplinaires en tant que panélistes et conférenciers.

HLPF 2018 et le lancement de la newsletter Science X HLPF

En réponse à une forte demande de nos partenaires de la connaissance pour intensifier coordination de la communauté scientifique au HLPF, un service de newsletter pop-up a été lancé en 2018 dédié au reporting sur HLPF pour les réseaux, les membres et les partenaires de l'ISC.

Chaque édition contient un contenu original expliquant le contexte et les processus associés au HLPF, ainsi que des informations communautaires sur les événements à thème scientifique à l'ONU pendant le HLPF. Pendant le HLPF, un rapport quotidien sera envoyé aux abonnés. Vous pouvez vous inscrire au service ici.

Historique de l'implication de l'ICSU dans le processus des ODD

Tout au long du processus de définition des Objectifs de développement durable, le Conseil international pour la science (ICSU) et ses organisations partenaires ont constamment fait pression pour une base scientifique solide pour ces objectifs et un rôle important pour la science dans leur mise en œuvre.

Le développement des ODD a été mandaté lors du sommet Rio+20 en 2012, où l'ICSU et la Fédération mondiale des organisations d'ingénieurs (WFEO) ont travaillé en tant que partenaires organisateurs du grand groupe de la communauté scientifique et technologique. Au cours du processus préparatoire de Rio+20, la communauté scientifique et technologique a fortement soutenu la proposition de la Colombie et du Guatemala d'inclure parmi les recommandations à adopter par le sommet le développement d'ODD universellement applicables.

En vue de l'adoption du document final de Rio+20 « L'avenir que nous voulons », l'ICSU a coordonné les contributions des principaux programmes de recherche sur les changements environnementaux mondiaux qui ont abouti à la conférence Planet Under Pressure (Londres, mars 2012) qui a produit un certain nombre de notes d'orientation pour Rio+20. L'ICSU, en coopération avec l'UNESCO et d'autres partenaires, a organisé le forum international sur la science, la technologie et l'innovation pour le développement durable qui a réuni de nombreux scientifiques internationaux, décideurs politiques, industriels, ONG, journalistes et jeunes de plus de 75 pays pour explorer les rôle clé de la science interdisciplinaire et de l'innovation dans la transition vers le développement durable, une économie verte et l'éradication de la pauvreté. Future Earth a été lancé à Rio+20 en tant que nouvelle plate-forme majeure pour catalyser la recherche afin de réaliser une transformation vers la durabilité mondiale.

Le processus dirigé par l'ONU pour développer les ODD était ouvert et inclusif, impliquant une vaste consultation des parties prenantes. Tout au long du processus, l'ICSU a travaillé en étroite collaboration avec ses programmes de recherche tels que Future Earth, IRDR, Santé et bien-être urbains et les autres partenaires organisateurs officiels de la communauté scientifique et technologique, ISSC et WFEO, pour faciliter la contribution de la communauté scientifique. L'ICSU a particulièrement contribué à ce qui suit :

  • À Rio+20, l'ICSU a lancé Future Earth avec des partenaires (ISSC, Belmont Forum, UNESCO, PNUE, UNU et WMO), une importante plate-forme de recherche internationale visant à fournir les connaissances nécessaires pour accélérer notre transformation vers un monde durable. Future Earth rassemble des milliers de scientifiques de toutes disciplines et cherche à s'engager avec d'autres parties prenantes pour contribuer à la réalisation des ODD.
  • A fourni un leadership éclairé par la publication d'articles d'opinion dans les principales publications scientifiques et de développement.
  • Contribution écrite aux discussions du Groupe de travail ouvert des Nations Unies (GTO) mandaté pour préparer un ensemble d'objectifs de développement durable proposés d'ici juillet 2014.
  • A défendu la science et prononcé des déclarations au nom de la communauté scientifique lors des réunions du GTO, lors des dialogues interactifs dans le cadre des négociations intergouvernementales ultérieures en 2015, et du Forum politique de haut niveau (HLPF) sur le développement durable.
  • Co-organisé et participé à des événements parallèles et à des ateliers d'experts autour de ces réunions pour coordonner l'engagement scientifique dans la substance de ces discussions
  • Contributions écrites à l'élaboration des deux premiers rapports mondiaux sur le développement durable (GSDR), conçus comme un outil factuel pour les décideurs, synthétisant les connaissances existantes sur le développement durable et promouvant une solide interface science-politique.
  • Coordonné et publié le premier examen scientifique indépendant des cibles destinées à opérationnaliser les ODD, en partenariat avec l'ISSC, en février 2015. L'examen des cibles mené par plus de 40 scientifiques a révélé que les ODD offrent une amélioration majeure par rapport à les OMD, avec une meilleure compréhension de l'interaction entre les dimensions sociales, économiques, environnementales et de gouvernance, et l'inclusion des obstacles systémiques au développement durable tels que les modes de consommation et de production non durables et les inégalités. Et là où les OMD ne concernaient que les pays en développement, le nouvel ensemble d'objectifs est applicable à tous les pays. Cependant, la communauté scientifique a également exprimé des inquiétudes concernant l'absence d'un objectif global fournissant un moyen de mettre fin au continuum, c'est-à-dire un récit global pour lier les ODD, le grand nombre de cibles et, dans de nombreux cas, leur manque de spécificité, et le défi d'exploiter les données pertinentes pour mesurer efficacement les progrès.

Les scientifiques se sont fortement mobilisés autour des ODD et ont pris la mesure de l'importance du consensus atteint au niveau mondial sur un ensemble d'objectifs pour les hommes et la planète. Cependant, la réalisation de cet agenda ambitieux nécessitera le renforcement de l'interface science-politique pour promouvoir une collaboration plus forte et plus systématique entre les scientifiques, les décideurs et les groupes sociétaux. À cet égard, la science ne devrait pas seulement être reconnue en tant qu'observateur, mais aussi en tant que conseiller et partenaire pour promouvoir une prise de décision fondée sur des preuves, comme le souligne également le Conseil consultatif scientifique de l'ONU. À cette fin, l'ICSU continuera de contribuer à la préparation des rapports mondiaux sur le développement durable (GSDR) dans les années à venir, parallèlement à d'autres activités visant à renforcer les conseils scientifiques aux gouvernements.


Abonnez-vous à nos newsletters

Quelle(s) newsletter(s) souhaitez-vous recevoir ?
  • NEWSLETTER MENSUELLE DE L'ISC
Autorisations d'utilisation des données *


Partagez :

Passer au contenu