Réduction des risques de catastrophe

L'ISC, et son prédécesseur l'ICSU, participent depuis longtemps à la coordination de la recherche internationale sur les risques de catastrophe.

Contexte

En 2008, la division de  Programme de recherche intégrée sur les risques de catastrophe (IRDR) a été créé, qui a commencé à fonctionner en 2010 et s'appuie sur des décennies de travail des membres GeoUnion de l'ISC. Tous les deux UNISDR & CISS sont co-parrains. La création de l'IRDR découle de la reconnaissance du besoin d'une science interdisciplinaire pour résoudre les problèmes les plus urgents dans le domaine.

Sur la base de son expérience à la conférence Rio+20 sur le développement durable, l'ICSU a été invité en 2014 par Margareta Wahlström, chef de l'UNISDR, pour coordonner et représenter la communauté scientifique et technologique dans les préparatifs de la 3e Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophe, Sendai, mars 2015. Cette conférence a adopté un nouvel accord mondial post-2015, le Cadre Sendai pour la prévention des catastrophes – assurer le suivi du Cadre d'action de Hyogo de 2005.

L'ICSU a plaidé en faveur d'une base scientifique solide pour ce cadre, notamment lors des deux réunions du Comité préparatoire de la conférence, tenues les 14-15 juillet et 17-18 novembre 2014 à Genève. Le cadre de Sendai, adopté lors de la troisième Conférence mondiale sur la réduction des risques de catastrophe, contient une forte reconnaissance de l'importance de la science dans le domaine de la RRC et offre de nombreuses pistes à la communauté scientifique pour aider à mettre en œuvre le cadre dans les années à venir.

L'ISC travaille désormais en étroite collaboration avec l'IRDR et la communauté scientifique au sens large travaillant sur les dangers et les catastrophes pour stimuler la science intégrée qui répond aux priorités du cadre de Sendai et soutenir l'adoption de la science dans les communautés politiques et pratiques. Des exemples de nos activités récentes incluent une forte présence à la Plate-forme mondiale 2017 pour la réduction des risques de catastrophe (22-26 mai 2017, Cancún), notamment à travers une série de notes d'orientation, identification des domaines clés de collaboration et des lacunes dans les connaissances entre les programmes IRDR, Future Earth et WCRP, partenariat avec le Conseil scientifique du Japon, UNISDR (maintenant UNDRR) et d'autres pour l'organisation d'un Forum mondial sur la science et la technologie pour la résilience aux catastrophes 2017 en novembre 2017 au Japon.


De Courant

L'examen des définitions et de la classification des dangers de Sendai a été lancé en mai 2019.

Couvrant les risques d'origine humaine et naturelle, le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe a étendu la portée de la réduction des risques de catastrophe aux risques biologiques, environnementaux, géologiques, hydrométéorologiques et technologiques, faisant appel à une approche multirisque de la réduction des risques de catastrophe.

Le nouveau groupe de travail, co-animé par le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNDRR) et le Conseil scientifique international (ISC), est chargé d'élaborer de nouvelles définitions et classifications des dangers, et sollicite les contributions des parties prenantes pour s'assurer que la liste est solide , et reflète l'éventail complet de la terminologie locale et régionale.

Cliquez ici pour des informations complètes.


Partagez :

Passer au contenu