« Les transformations sont possibles et inévitables » : GSDR 2023

Le Rapport mondial sur le développement durable (GSDR) 2023 des Nations Unies, rédigé par des scientifiques indépendants et révisé techniquement par l'ISC, appelle à des actions de transformation urgentes au milieu des revers causés par le COVID-19.

« Les transformations sont possibles et inévitables » : GSDR 2023

Ce article a été initialement publié sur le Centre de connaissances de l'IISD sur 28 Juin 2023.

L'ONU a publié un rapport rédigé par 15 scientifiques pour aider à faire avancer la mise en œuvre des ODD et pour servir de contribution majeure au suivi et à l'examen par les États membres de l'Agenda 2030 pour le développement durable à mi-parcours. Le Rapport mondial de développement durable (GSDR) 2023 est disponible dans un avance, version non éditée à venir de la session de juillet du Forum politique de haut niveau des Nations Unies sur le développement durable (HLPF).

Le Conseil scientifique international au HLPF 2023

Découvrez comment l'ISC est impliqué dans le Forum politique de haut niveau sur le développement durable 2023. Le Forum, organisé sous les auspices de l'ECOSOC, aura lieu du 10 au 19 juillet 2023 au siège des Nations Unies à New York.

Le rapport de 202 pages intitulé a été rédigé par un groupe indépendant de scientifiques (IGS) nommé en octobre 2020. Les scientifiques ont été soutenus par une équipe de travail composée de représentants du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA), de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), du (PNUD), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et la Banque mondiale.

Le rapport s'appuie sur la RGPD 2019, qui était le premier rapport préparé par un IGS. L'édition 2023 fournit des preuves qui peuvent soutenir les décideurs dans leurs efforts pour accélérer l'action et surmonter les défis qui entravent les progrès en matière de développement durable. L'objectif du GSDR 2023 est « d'accélérer la transformation à travers des points d'entrée importants et de permettre à la science de soutenir cette accélération ».

Le GSDR 2023 avertit qu'à mi-parcours de l'Agenda 2030, "le monde est loin d'être sur la bonne voie" et que la situation est "beaucoup plus préoccupante" qu'en 2019. Les effets persistants de la pandémie de COVID-19, des conflits et de l'instabilité , et l'inflation et la hausse du coût de la vie, note-t-il, "ont anéanti des années de progrès sur certains ODD" et ralenti les progrès sur d'autres.

Pourtant, souligne le rapport, les transformations sont non seulement possibles, mais inévitables. Il appelle à une utilisation judicieuse et efficace du temps et des ressources, et recommande que, travaillant en tant que collectif humain, le monde "[s] efforce non pas pour un, mais pour tous les titres", y compris les titres géopolitiques, énergétiques, climatiques, hydriques, alimentaires, et la sécurité sociale.

Le GSDR 2023 s'appuie sur le cadre d'organisation du GSDR 2019 composé de six points d'entrée pour la transformation, qui, selon lui, restent «des domaines cruciaux où les actions peuvent avoir des impacts sur les ODD» :

En plus des quatre « leviers » du GSDR 2019 pour transformer ces points d'entrée - gouvernance, économie et finance, science et technologie, et action individuelle et collective - le rapport 2023 identifie le renforcement des capacités comme un cinquième levier.

Le GSDR décrit trois phases de transformation – émergence, accélération et stabilisation – qui, selon lui, devraient être enracinées dans la science. Il appelle à davantage d'activités scientifiques conçues et produites en dehors des pays à revenu élevé (PRÉ) et à une science socialement solide et fondée sur la confiance et l'intégrité.

Le rapport se termine par une série d'appels à l'action. Il propose que les États membres élaborent un cadre partagé de transformation des ODD composé de six éléments :

Le GSDR en outre :

Le rapport s'appuie sur les perspectives régionales et interdisciplinaires recueillies par l'IGS au cours d'une série de consultations. Le Conseil scientifique international (ISC) a coordonné l'examen technique du rapport par la communauté scientifique. La « version finale sur papier glacé » du rapport sera lancée en septembre 2023.


Bulletin

Restez à jour avec nos newsletters

Inscrivez-vous à ISC Monthly pour recevoir des mises à jour clés de l'ISC et de la communauté scientifique au sens large, et consultez nos newsletters de niche plus spécialisées sur la science ouverte, la science à l'ONU, et plus encore.


Image Jaromir Kavan on Unsplash.

VOIR TOUS LES ARTICLES CONNEXES

Passer au contenu